17 Juillet 2017 By Paul Stories

Ils nous racontent leur TriDeauville – #4 «  Une compétition comme je les aime »

Ils nous racontent leur TriDeauville – #4

Voici le résumé de la course de Karelle, engagée sur le Longue Distance Lepape. Voila comment elle résume cette journée:

Plus que jamais j’ai été happée par l’intensité euphorisante et addictive  d’une compétition de triathlon ce samedi 24 juin.
Une compétition comme je les aime: du plaisir dans la difficulté, du dépassement de soi, et un mental à tout épreuve…. même celles qui sont les plus invalidantes !

Karelle sort satisfaite de la Manche:

Super natation en 43’52, pour quelqu’un qui ne nage jamais ! Le tout dans une mer agitée et houleuse j’ai quand même adoré, certainement parce que je suis fécampoise d’origine !

Mais c’est à partir de la partie cycliste que les choses se gâtent…

J’ai vécu la partie vélo comme un vrai calvaire, alors que ça avait pourtant bien débuté. Crevaison au km 54, il me restait donc 30 km à faire. Ma tentative de réparation ma « coûté » 25 minutes et elle s’est soldée par un échec… J’ai donc terminé mes 30km en roulant sur ma jante entre 15 et 20km/h et j’ai failli tomber 3 fois à cause de ça ! Mais…. never give up !

Suite à son problème, elle ne s’est même pas démotivée pendant la partie running :

Une super course à pied: 1h35 sur semi-marathon, 1ère de ma catégorie et 2ème féminine dans cette discipline ! (80 ème au classement général sur 1021) c’est vraiment mon point fort la course a pied en triathlon, je finis toujours en forme! En plus il y avait mon fils qui m’a encouragé sur tout le parcours… Bref, objectif atteint, je suis finisher du TriDeauville !

Karelle assure qu’elle ne s’était pas préparée pour cette épreuve!

C’est Lepape qui m’a fait gagner ce dossard, c’était un très beau cadeau, mais je ne m’y suis pas vraiment préparée… Sans cette partie cycliste délicate j’aurais certainement pu faire encore mieux. Je veux aussi en profiter pour remercier tous mes amis présents et tous les bénévoles qui m’ont encouragé. A l’année prochaine !

Crédit photo: Activ’ Images