7 Juin 2017 By Paul Stories

Le défi de toute une famille Une famille entière se mobilise sur le TriDeauville pour la bonne cause!

Le défi de toute une famille

Le TriDeauville s’engage auprès de plusieurs causes. Outre le soutient de la Ligue Contre Le Cancer, nous souhaitons relayer les bonnes causes à l’image de Maladies Rares Info Services. Aujourd’hui, c’est l’association France Lymphôme Espoir que nous voulons mettre au jour avec cette très belle histoire.

Parce que nous voulons soutenir les bonnes initiatives, soutenez aussi cette association, faites un don!

Ils seront 20 à se présenter sur la ligne de départ du triathlon de Deauville, option découverte. 20 de la même famille, plus deux jeunes qui s’aligneront sur le Tri Kids.

D’abord il y a Mathieu, 37 ans, à l’origine de ce grand rassemblement familial. Il motive, il encourage, et surtout il donne l’exemple. Gravement accidenté il y a 12 ans, c’est en partie grâce au sport qu’il s’est reconstruit. « Bien musclé, j’ai moins mal », dit-il. Il a déjà terminé plusieurs triathlons, dont celui de Deauville, longue distance, en 2014 et 2016. Cette année, Papa pour la 2e fois et pas beaucoup de temps pour s’entrainer, il s’est inscrit sur le « découverte », mais pas tout seul. Il a proposé à sa famille de l’accompagner… Ils seront donc 19 à ses côtés le dimanche 25 juin à 9heures du matin…

Ensuite, il y a Pierre, le frère ainé, qui arrive toujours devant… Depuis tout petit, il court, il lance, il joue, il nage, il pédale… Il touche à tout, mais connait le tri depuis l’âge de 15 ans. Il y revient régulièrement, avec à son actif l’ironman de Nice il y a 10 ans. Cette année, il a l’ambition d’être le premier de la tribu…

Mais l’ainée de la famille, c’est Aurélie, qui va s’aligner sur le « découverte » avec son mari (Anglais), tandis que ses deux fils, Luca et Theo, prendront le départ du Tri Kids avec une grosse envie de bien figurer. Gymnaste, puis Judoka, elle n’avait pas à priori d’attirance particulière pour l’endurance… Mais la famille… Un défi (déjà familial) l’entraine à participer au marathon de Rome, le 1er janvier 2000. Depuis, elle répond présente aux propositions de ses frères, accompagnée de Jonathan, bon sportif amateur lui aussi. Côté tri, peu d’expérience, mais quelques courses toutes terminées, et c’est là leur challenge !

Il ne faut pas oublier les parents, Hugues et Jacqueline, qui fêteront leurs 70 ans cette année ! Une façon originale de clôturer (est-ce bien sûr ?) des vies sportives bien remplies ! Pourtant, les accidents de parcours arrivent, comme à tout le monde… Jacqueline est atteinte d’un lymphome, en rémission à ce jour. Et c’est avec le tee-shirt violet de France Lymphome Espoir -association dont elle est administratrice- qu’elle franchira la ligne d’arrivée (espère-t-elle !), comme tous les membres de sa famille qui ont décidé de soutenir la cause des malades en le portant, quitte à perdre quelques secondes lors de la transition !

Et que dire des cousins, les deux Céciles, Romain, Pierre et Hadrien, qui vont parcourir des milliers de kilomètres (ils viennent de Doha –Qatar, de Kyoto –Japon, de Nice et de Bayonne) pour se retrouver sur la ligne de départ à Deauville, avec leur combinaison et leur vélo ? Pas simple à organiser… Mais ils le feront, avec l’envie de bien figurer, et de partager ce moment d’émotion avec tous ceux qu’ils aiment retrouver… Ah ! La famille !

Il y aura aussi le beau-frère Guillaume, ancien rugbyman, embarqué dans l’aventure par Mathieu… les cousins de Bretagne, Kevin et Victor, et puis ceux de Paris, Sam, Delphine, Marianne et Vivien. Ces sept-là vont découvrir le triple effort, avec un peu d’appréhension et beaucoup d’enthousiasme !

Et n’oublions pas Fred, le champion, qui jouera certainement la gagne ! A 40 ans, il est fidèle au triathlon, même s’il varie les plaisirs ! Il faut quand même noter qu’il a été finisher de l’Ironman d’Embrun ! Et sa femme Emilie, après l’avoir suivie et soutenu durant toutes ces années, prendra elle aussi le départ, à ses côtés ! Magnifique !

Mais la fête ne serait pas complète sans les fidèles supporters ! Tous ceux qui encouragent, et partagent sur le bord de la plage ou de la route. Souvent, ils « souffrent » autant que les athlètes ! Les papas, mamans, enfants, grands-parents, frères et sœurs, cousins et cousines… Bref, le reste de la famille fera le déplacement pour le plaisir, pour le partage, et la joie de se retrouver. Eux aussi porteront le tee-shirt de France Lymphome Espoir, par solidarité.

Alors… Tous prêts ? Rendez-vous le dimanche 25 juin, à 9h00, sur la plage de Deauville… Mille mercis à tous, et vive la vie !

Pour plus d’informations sur France lymphôme Espoir, rendez-vous sur le site internet de l’association, et sur les réseaux sociaux: Facebook et Twitter