31 Octobre 2017 By Vincent #Trideauville

Le Trideauville vu par ses photographes… Quand l'art de la photographie se mêle à la beauté du sport...

Le Trideauville vu par ses photographes…

Comme chaque année, le triathlon de Deauville accueille de nombreux photographes dont certains viennent dans le cadre du festival Planche(s) Contact. Ce festival de photographie a lieu à Deauville en ce moment et jusqu’au 26 novembre. Voici quelques-uns des plus beaux clichés réalisés pendant le triathlon sélectionnés et commentés par Christophe Guiard (Triathlète Magazine), Julien Malabry (Poltred),  Remi Blomme (Peignée Verticale) et Julien Saunier (indépendant) :

 

DOUCEUR NORMANDE par Christophe Guiard

 

« Je descends enfin de la moto après avoir passé de longues minutes à suivre le leader, Marcel Zamora, et Charlotte Morel, en tête elle-aussi de la course féminine. Je la devance un peu avant de la laisser filer. J’ai suffisamment de photos de la Monégasque. L’endroit est absolument sublime. Une légère brume enveloppe le bocage normand, tout est silencieux puis, après deux ou trois minutes, des voix se font entendre au loin. Je distingue à peine quelques silhouettes, puis les triathlètes apparaissent enfin ! Je fais quelques clichés et lance au pilote  »On est bien ici ». Je regarde ma montre et déjà il faut repartir. Marcel doit être sur son deuxième tour. Prochain arrêt, la côte Saint Laurent, endroit nettement moins silencieux. »

© Christophe Guiard / Triathlète Magazine

 

FIEVRES EPHEMERES par Julien Malabry

 

« Le triathlon de Deauville, on y croise des Hommes. Leurs miettes. Leurs sueurs. Ils ne font que passer. »

© POLTRED/Malabry

 

LA DELIVRANCE D’UN SOMMET par Remi Blomme

 

« La côte Saint-Laurent est l’un des lieux symboliques du Triathlon de Deauville, digne d’un col du Tour de France. La folle effervescence qui se dégage du public, associée à la violence de l’effort infligé aux cyclistes, forment un spectacle captivant que l’on pourrait immortaliser pendant des heures. A cet instant, le triathlète du team Hoka One One Benoît Bigot avale avec force les derniers mètres de la côte, les yeux rivés vers la délivrance du sommet. »

© Rémi Blomme / Peignée Verticale 

 

PETIT HOMME par Julien Saunier

 

« Lors des trois épreuves juniors, la concentration et la détermination des petits fût tout aussi grande que celle des adultes. Les yeux rivés sur l’arrivée, ces petits champions se battent comme des diables sous les encouragements des parents. Un véritable moment d’émotions que de voir ces enfants enchaîner ces trois épreuves mythiques. »

© Julien Saunier Photographe

Merci à ces quatre photographes pour leur participation à cet article.

Retrouvez toutes les information sur le Festival Planche(s) Contact : site