9 Juin 2017 By Paul Conseils

Les conseils des pros du team Hoka One One Les professionnels vous disent tout pour réussir !

Les conseils des pros du team Hoka One One

Vous participez cette année à votre 1er premier triathlon? Les athlètes du Team HOKA ONE ONE vous apportent quelques conseils sur les points clés de la discipline afin de préparer au mieux votre épreuve dans cette dernière ligne droite.

LA NATATION

Avec Frédéric Belaubre et Thomas Marin

 

Est-ce que tu nages différemment dans l’océan par rapport à une séance en piscine?

Thomas: Oui, la nage est différente par plusieurs aspects : déjà à cause de la combinaison, mais aussi parce qu’il faut s’orienter, et jouer avec les vagues et le courant si il y en a ! Dès que la météo le permet, j’essaie de m’entraîner régulièrement en milieu naturel : lacs, rivières… et océans bien sur!

Fred: Je m’entraîne toute l’année en piscine avec seulement quelques sorties en océan. Le plus important est de faire attention à son orientation: il n’y a pas la ligne noire au fond de l’eau !

Est ce que la sortie à l’australienne change la manière d’aborder la partie natation ?

Thomas: Pas vraiment, mais cela permet de se remotiver pour la 2e partie! J’espère que l’effet public me boostera! 

Pour les participants qui vont faire leur 1er triathlon à Deauville, quel conseil leur donnes-tu ?

 

Thomas: Dès le départ, placez-vous plutôt sur un côté. L’idéal est de trouver un groupe de son niveau, afin de profiter de l’effet d’aspiration et de suivre le groupe pour éviter de perdre son orientation. Si vraiment la nage en peloton vous effraie, le mieux est de se placer sur un côté du groupe et de respirer de son côté, afin de maintenir vos distances. 

Fred: Beaucoup de monde voudra être sur le côté et il n’y aura pas de place pour tous. Prenez votre temps en partant doucement afin de gérer votre rythme de respiration et de nage.

LES TRANSITIONS

Avec Léa Coninx et Manon Genet

 

Comment préparez-vous les transitions ?

Léa: Avant de rentrer dans le parc à transition j’étudie toujours le plan du parc pour repérer où sont les entrées et les sorties. La veille de la course, j’aime bien refaire un dernier essayage de la combinaison.

Manon: J’aime bien préparer mon sac au calme, avant l’événement. J’adapte mon sac en fonction de la météo et de la température pour ne prendre que le nécessaire.
Avez-vous un TIC quand vous préparez votre matériel ?

Léa: Par habitude je place toujours mes affaires dans le même ordre: d’abord mes chaussures vélo avec les élastiques ensuite mes chaussure de running puis pour finir mon casque et mon élastique. Cela me permet de ne rien oublier !

Quels seraient vos principaux conseils aux triathletes qui vont faire leur 1er triathlon à Deauville ?

Léa: Surtout prenez votre temps ! Profitez de la transition pour souffler et récupérer. Je vous conseille de ne pas vous précipiter afin de rester concentré et précis dans votre transition sans faire d’erreurs : prendre votre temps vous permettra de ne pas en perdre !

Manon: Préparez un petit braquet sur votre vélo et pensez à couvrir votre casque et vos chaussures avec une serviette s’ils sont en plein soleil.

 

LA PARTIE VÉLO

Avec Olivier Lyoen, présent sur la reconnaissance officielle le 29 Avril dernier.

 

Certains disent que la partie vélo permet de récupérer entre la natation et la course à pied, est-ce le cas selon toi ?

Sur un triathlon avec drafting autorisé peut-être mais ici pas du tout ! Il faut contrôler son allure pour ne pas se mettre dans le rouge, mais attention de ne pas s’endormir non plus.

Comment abordes-tu la Côte Saint-Laurent ?

Ne pas être surpris par la pente, préparer ses vitesses et si le public est au rendez-vous, se laisser porter par l’ambiance !

Est-ce que la partie vélo du Triathlon de Deauville peut être un piège ?

Le parcours est très varié et donc très agréable ! Il faut rester vigilant aux virages, aux descentes et aux changements de braquet, la concentration est primordiale.

Quel conseil donnerais-tu aux coureurs qui font leur 1er triathlon à Deauville?

Il faut se relâcher dans les 2 derniers kilomètres: on ne peut plus gagner beaucoup de temps et il vaut mieux rester concentrer, finir son bidon, se préparer pour sa transition, et bien mouliner pour relâcher les jambes afin d’être prêt à courir.

LA PARTIE RUNNING

Avec Céline Bousrez


Généralement comment te sens-tu quand tu commences la partie running?

Après la partie vélo les jambes sont un peu raides, elles tournent encore alors qu’elles doivent courir ! Au bout de quelques minutes, la foulée devient plus
rythmée et finalement comme les jambes sont bien
échauffées grâce au vélo, le foulée est assez fluide rapidement ! Ce n’est pas forcément facile d’enchaîner vélo et course à pied. Des perturbations au niveau physiologique sont créées par le changement de position, par le type de muscles impliqués et leur contraction et tout ça diminue les capacités à courir. Pour minimiser tous ces effets négatifs, je vous conseille de vous habituer avant l’événement à enchaîner vélo et course-à-pied lors d’un même entraînement

Quel conseil donnerais-tu aux participants qui font leur 1er triathlon à Deauville ?

En triathlon tout est une question de gestion de course… Il ne faut pas être à fond tout le temps pour être sûr de franchir la ligne d’arrivée avec le sourire ! Je vous conseille de démarrer tranquillement, légèrement en dedans, avec le corps bien relâché. La course se gagne en course-à-pied mais pour courir à bon rythme, il faut avoir bien dosé sa partie vélo. Mais surtout, faites vous plaisir!

LA NUTRITION

Avec Thomas Leboucher et Benoit Bigot

 

Est-ce que tu abordes un triathlon comment un autre événement sportif (running ou cyclisme?)

Oui tout à fait, je respecte le même protocole concernant mon alimentation avant course. C’est-à-dire, recharge glucidique l’avant-veille, puis alimentation classique la veille et dernière collation 3h avant la course.

Quels conseils donnerais-tu pour les 24h d’avant course ?

Surtout ne pas trop surcharger l’alimentation, cela ne sert à rien et cela peut être très néfaste pour le bon déroulement pendant la course. Les recharges se font en amont.

Comment gères-tu la nutrition en course ?

Sur le long (70.3 et IronMan) je bois une gourde de 500ml et 700ml selon la chaleur et je prends un gel toutes les 30min. Désormais, je ne prends plus d’alimentation solide suite aux différents problèmes gastrique que j’ai pu rencontrer. J’utilise des produits sans conservateur et si pas possible sans gluten.

Retrouvez Hoka One One sur leur site internet et su les réseaux sociaux: Facebook / Twitter / Instagram

Crédits photos portraits: Peignée Verticale