28 Juin 2017 By Paul #Trideauville

Retour sur la 6ème édition Deauville a été une fois de plus the place to tri!

Retour sur la 6ème édition

Quel week-end dans la station balnéaire de la côte Normande. Au total, c’est plus de 5000 triathlètes qui s’étaient donnés rendez-vous à Deauville, ce qui en fait un des trois plus grands triathlons de France. La ville s’est transformée en capitale du triathlon pendant trois jours avec un village de plus de 30 exposants, 8 courses au programme et des animations survoltées.

Cette sixième édition restera comme un grand cru sur le Longue Distance avec notamment un combat de chef qui a tenu le public en haleine. Au départ, le samedi 24 Juin, ils étaient 1 300 combattants avec trois SAS de niveaux.

De nombreux professionnels étaient sur la ligne de départ pour gagner cette course, tels que Scott de Filippis, Kévin Maurel, Victor Debil-Caux, Carrie Lester, Emma Bilham et Olivier Lyoen. Le spectacle n’a pas manqué dans la course et aux abords des circuits. D’ailleurs, le public en connaisseur s’était massé autour du départ et au niveau de la côte Saint-Laurent pour vivre le show !

Le départ est donné tandis que le soleil reste caché derrière les nuages. En plus de cela, des rafales de vent à 40 km/h sont venues apporter une difficulté supplémentaire aux triathlètes, qui ont du s’élancer dans une mer agitée. C’est sous un tonnerre d’applaudissements que nos valeureux triathlètes plongent dans la manche.

Le courant fort déporte les nageurs, la sortie à l’australienne se fera donc avec une petite distance de course à pied supplémentaire. C’est un professionnel, Kévin Maurel, qui sort premier de l’eau, suivit de près par Grégoire Pallardy, nageur de la Team Marshall, une équipe en relais venue sur l’événement pour soutenir l’association Maladies Rares Info Services. Benoit Bigot membre du team Hoka One One, est le troisième a entrer dans le parc à vélo, alors que Scott DeFilippis, grand favori pour la victoire finale, est déjà distancé suite à une chute sur le départ. Côté féminin, Carrie Lester et Emma Bilham seront au coude à coude jusqu’au 25ème kilomètre de vélo.

Vissé sur sa machine, Kévin Maurel imprime une cadence hors norme et avale Saint-Laurent sans broncher. Quentin Kurc Boucau, cycliste de la team Mashall et cinquième du Longue Distance Lepape l’année passée, reste dans la roue de Maurel jusqu’au 15ème kilomètre avant de laisser s’échapper le cannois, impérial jusque là. Derrière ces deux hommes, c’est un vraie bataille qui est lancée. Antoine Méchin, membre du Saintes triathlon, réussi une très bonne partie cycliste et surprend son monde en arrivant à la deuxième position avant la course à pied, à 6 minutes de Maurel.

C’est à partir de là que le combat commence pour le podium. Scott DeFilippis, alors en difficulté, limite la casse sur la deuxième partie du cyclisme et entame la course à pied avec 8 minutes de retard sur le premier. Très bon coureur à pied, l’américain réussit rapidement à revenir à hauteur de Benoit Bigot dans un premier temps pour ensuite rejoindre Antoine Méchin, à 6 minutes d’un Kévin Maurel qui semble inarrêtable.

A partir du troisième tour, DeFillipis va encore accélérer pour s’emparer de la deuxième place, position qu’il ne lâchera pas jusqu’à la ligne d’arrivée. Au bout d’une véritable démonstration en 4h07’51 », Kévin Maurel, 26 ans et grand espoir du triathlon français remporte ce Longue Distance Lepape, devant les nombreux spectateurs venus en nombre pour mettre l’ambiance. 9 mintes plus tard, c’est Scott DeFilippis qui franchit la ligne d’arrivée en deuxième position, suivit de très prêt par Antoine Méchin, qui aura réussi une superbe épreuve.

Et que dire d’Emma Bilham ? Grandissime favorite de l’épreuve, a réalisé une partie cycliste d’un niveau incroyable pour arriver en 8ème position au scratch avant la course à pied. Elle ne lâchera pas cette position jusqu’à la ligne d’arrivée et s’imposera en 4h28’46 ». Carrie Lester vient se placer en 2ème position et Audrey Desclozeaux vient compléter la dernière marche du podium.

Sur le temps du midi, les enfants âgés de 6 à 11 ans ont mis le feu au bassin avec 3 départs où la bonne humeur s’est mêlée à la compétition. Les supporters pour la plupart parents ont vécu la course intensément en donnant de la voix.

Pour terminer en beauté ce week-end, quatre courses étaient au programme du dimanche, et il y a eu du spectacle !

Comme l’année dernière l’épreuve Découverte a fait le plein. Parmi les 1600 triathlètes présents, de nombreux néophytes se sont élancés à 9h00 vers la mer alors à marée basse. A cause d’un vent fort et de courants importants, les organisateurs, en concertation avec les arbitres, ont décidé d’annuler le parcours natation, la mer étant devenue trop dangereuse pour les nageurs. Le temps natation a donc été annulé et ce n’est qu’à partir de la sortie du parc à vélo que les temps ont été comptabilisés. Au final, c’est Maxime Coqueau et Angelina Damota qui remportent la première épreuve de ce dimanche 25 Juin.

En début d’après-midi les enfants âgés de 12 à 15 ans se sont défiés sur les courses TriKids. Au programme, 2 départs et une très bonne ambiance pendant ces courses.

C’est sous un temps bien ensoleillé que les 1600 triathlètes inscrits sur la Distance Olympique Loubsol ont rejoint la plage de Deauville dans l’après-midi du 25 Juin. Rapidement les trompettes des supporters, venus nombreux se sont mises à chanter.

Lors de la première sortie à l’australienne Pierre Legout et Frédéric Belaubre pointent en tête. Juste derrière, on retrouve Grégoire Pallardy, qui n’a visiblement pas été fatigué de se épreuve de la veille. Au 15ème kilomètre, Legout reste devant avec Belaubre très proche. Derrière, un groupe de poursuivants s’est constitué avec Julien Ricci, William Menesson et Tony Baheux et restent à environ 3 minutes de la tête de course.

Menesson va accélérer dans la fin du parcours cycliste si bien qu’il entre en deuxième position dans le parc à vélo, à 2’50 » de Legout. Belaubre n’est pas lâché pour autant puisqu’il s’élance en course à pied avec 3’30 » de retard.

La partie course à pied a tenu les spectateurs en haleine tant elle a été serrée jusqu’au bout. Dans une remontée incroyable sur la deuxième boucle William Menesson réussit à dépasser celui qui faisait la course en tête depuis le début. Il ne sera jamais repris et s’impose donc en 2h09’10 » devant Legout. Belaubre prend la troisième place.

Les podiums 2017 :

Podium Longue Distance Lepape HOMMES : 1er MAUREL (4:07:51) / 2ème DEFILIPPIS (4:16:03) / 3ème MÉCHIN (4:16:21)

Podium Longue Distance Lepape  FEMMES : 1ère BILHAM (4:28:46) / 2ème LESTER (4:44:40) / 3ème DESCLOZEAUX (5:09:45)

Podium Distance Olympique Loubsol HOMMES : 1er MENESSON (2:09:10) / 2ème LEGOUT (2:09:35) / 3ème BELAUBRE (2:10:41)

Podium Distance Olympique FEMMES : 1ère COUDREY (2:38:56) / 2ème VALLAT (2:43:55) / 3ème VANO (2:45:08)

Podium Découverte HOMMES : 1er COQUEAU (58:10) / 2ème BLAIN (58:32) / 3ème PERARD (58:41)

Podium Découverte FEMMES : 1ère DAMOTA (1:05:47) / 2ème MENARD (1:07:50) / 3ème SAUVAGE (1:08:11)

Les vidéos par journée :

Jour 1 : LIEN

Jour 2 : LIEN