12 Aot 2019By MarieCosteStories

A CHACUN SON TRIATHLON #2 Triathlon International de Deauville Force 4

A CHACUN SON TRIATHLON #2

Trideauville 2019

TRIATHLON INTERNATIONAL DE DEAUVILLE FORCE 4

Et voici le récit de Benoit alias Ben et sa bande de copains. Un groupe de 4 pour ce week-end Deauvillais. Ayant quelques triathlons à leur actif, ils n’ont pas encore eu l’occasion de s’essayer à la natation en mer, c’est pourquoi ils se sont lancés sur le parcours Distance Olympique – Loubsol.

La veille de l’épreuve, l’heure est aux différentes interrogations sur la course : les craintes de la côte Saint Laurent, le cauchemar de la crevaison, les angoisses du courant marin et de la houle, le nombre de nageurs etc.

Ils ont commencé leur week-end en douceur avec une récupération des dossards, une présence au briefing, une balade au village exposants et des encouragements pour les triathlètes du Longue DistanceLepape.

RETOUR SUR SES IMPRESSIONS

 » Et là, on a tout de suite compris que nous étions sur un Tri d’envergure, on en prend plein les yeux. Nous, petits amateurs, avons l’impression de jouer dans la cour des grands. Et même si ça gonfle l’estime, cela accentue aussi nos doutes de ne pas être à la hauteur.  »

Le jour J est enfin arrivé, Benoît et ses acolytes se positionnent dans le SAS de départ des triathlètes confirmés.

 » La tension monte, la musique tourne à plein régime, le speaker est chaud bouillant, les Pom Pom Girl font le show, le public transcende, les émotions sont là.  »

Les 4 copains vivront leur épreuve chacun de leur côté mais avec la même ténacité. Pour Benoit, les transitions se passent comme il le souhaitait. Une côte Saint Laurent suivie de montagnes russo-normandes. Une course à pied qui lui aura valu une crampe. Mais il n’hésite pas de nous souligner la présence de nos chers bénévoles :

 » Les éponges et le jet d’eau sont un regain d’énergie sur ce parcours, je vous vénère les bénévoles !!!  »

C’est aussi grâce à son entourage que Benoit a tenu cette course car « il n’y en avait plus beaucoup dans la godasse» nous a t-il raconté. C’est en 3h03 qu’il termine cette course alors que son objectif était de 3h12.

FINISHER

C’est un finisher fatigué mais heureux qui se dirige vers la remise des maillots et médailles puis au ravitaillement final. Il a ensuite vu arriver ses deux compères Xav et Fab en attente de Bébert pour compléter la Dream Team.

Après cette course il a pu profiter de la douche à la piscine olympique spécialement réservée aux triathlètes, et d’un massage salvateur des jambes.

 » Merci les kinés, quand je vous dis qu’on est sur un triathlon de folie… Nous avons fait honneur au Triathlon, Deauville a fait honneur aux triathlètes. »

C’est sur ces belles paroles que s’achève cette histoire. Mais attention, restez connectés, une nouvelle est à venir prochainement.
Si vous souhaitez retrouver la première histoire d’un triathlon en famille, raconté par Stéphane : A chacun son triathlon#1

Vous pouvez également retrouver tous les résultats du Distance Olympique – Loubsol et de toutes les épreuves en cliquant-ici.