16 Octobre 2020By MarieHistoires

A chacun son histoire #1 Champion du monde de para triathlon

A chacun son histoire #1

Après cette 9ème édition du Triathlon de Deauville, Alexis Hanquinquant, para triathlète nous raconte son histoire.

histoire-hanquinquant
ALEXIS HANQUIQUANT – PARA TRIATHLETE

Alexis Hanquinquant, licencié à Rouen Triathlon, fait partie de l’équipe de France de para triathlon. Amputé à la jambe droite en 2015, continuer le sport après son opération était vital pour lui.

En 2010, Alexis est maçon-carreleur et est victime d’un lourd accident de travail. S’en est suivis beaucoup d’opérations pour soigner sa jambe. En 2013, la jambe est sauvée médicalement mais elle représente un fardeau pour lui au quotidien. Il boite, sa jambe lui fait mal. Face à cette souffrance quotidienne, Alexis Hanquinqant demande d’avoir recourt à l’amputation. Il se fait donc amputer au niveau du tibia, en dessous du genou. Malgré l’accident, le rouennais n’a pas perdu son envie de faire du sport.

Il s’illustre notamment quelques années plus tard, puisqu’il est déjà triple champion d’Europe et triple Champion du monde. Il est également qualifié pour les Jeux paralympiques de Tokyo 2021.

Alexis Hanquinquant véloLA REVELATION : LE TRIATHLON

Sportif dans l’âme, il réfléchit alors à un sport pouvant lui donner le goût de l’effort qu’il aime tant et essayer de goûter de nouveau au dépassement de soi : « Je me suis essayé au triathlon en 2015 et j’ai décidé de m’y consacrer à 100% pour voir si je pouvais performer. Très rapidement, c’est une révélation pour moi et je vis depuis de ma passion.
J’ai toujours fait beaucoup de sport, même avant mon accident. Basket, vélo, course à pied … C’est un vrai moyen de se vider la tête et de penser à autre chose.
Maintenant je consacre entre 25 et 30 heures d’entrainement par semaine. Cela représente souvent deux disciplines par jours, natation/vélo ou natation/course à pied, mais cela m’arrive parfois de faire les trois ! En tout, c’est environ 20 km de natation, 300 km de vélo et 40 km de course à pied par semaine pour atteindre ce niveau. »

LA TEAM NORMANDIE

Alexis Hanquinquant fait partie de la Team Normandie et nous explique ce qu’est ce projet : « Je suis fier de ma région, et faire partie des ambassadeurs me fait énormément plaisir. C’est intéressant d’échanger avec des athlètes d’autres disciplines et de partager nos vécus et nos expériences, je suis l’un des plus vieux et si je peux orienter un peu les plus jeunes, c’est un plaisir ».

LE TRIDEAUVILLE UN CHOIX DE COEUR

Natif de Normandie, le rouennais était heureux de pouvoir concourir à la 9ème édition du Triathlon de Deauville. Il nous fait part de son expérience : « Comme je le disais plus tôt, je suis très chauvin et fier d’être normand. Avec le Trideauville, c’est comme courir à domicile ! J’ai eu une belle expérience en 2017 où j’ai fini 11ème sur le Distance Olympique, j’avais envie de faire une belle course en 2020.

J’ai été très content d’avoir participé à cette course. Un peu déçu de ne pas avoir pu nager mais compréhensif au regard de l’agitation de la mer. J’ai été un peu perturbé, courir avec une lame dans le sable n’est pas forcément évident.

Alexis Hanquinquant transitionCe qui n’est pas évident non plus, ce sont les transitions. Je bénéficie d’une chaise lors de celles-ci, notamment pour changer de chaussures car j’ai du mal à tenir debout sur ma jambe amputée. J’ai passé des belles transitions, au final je n’ai pas grand-chose à regretter sur cette course.
Lors du parcours à vélo, j’ai néanmoins fait une petite erreur en sortant du parcours en effectuant 1km de plus que prévu. Je fini 9ème au scratch et je pense que si je n’avais pas fait cette erreur je ne devais pas être loin du podium. Forcément un peu frustré mais heureux : sportivement j’ai bien donné, musculairement j’ai senti que j’avais bien travaillé sur la course mais j’ai perdu bêtement quelques places. »

Alexis Hanquiquant termine le Distance Olympique tout de même à la 9ème place, et valide son objectif qui était de finir dans le top 10 ! Félicitations !

LES JEUX PARALYMPIQUES DE TOKYO 2021

« Ça devait être l’année la plus importante pour moi mais ça ne l’a pas été ». En effet, en raison de la crise sanitaire, les Jeux de Tokyo 2020 ont été décalé. Ce n’est que partie remise puisque l’athlète n’a pas cessé de s’entraîner. C’est une année assez maigre en termes de compétition puisqu’il ne compte qu’une seule course sur l’année 2020, Deauville étant sa deuxième.

Il était prêt pour 2020, il espère donc l’être pour 2021. Très ambitieux et compétiteur, le rouennais va tout faire pour aller chercher la médaille qu’il lui manque aujourd’hui à son palmarès.

Merci pour ton retour d’expérience, on espère te compter parmi nous l’an prochain et nous te souhaitons une bonne préparation pour Tokyo 2021 😊

Vous pouvez retrouver tous les résultats du Distance Olympique – Loubsol et de toutes les épreuves en cliquant-ici.

Si vous avez aimé cette histoire, ne vous en faîtes pas il y en a d’autres qui arrivent ! A très vite …