24 Avril 2017 By Paul Conseils

Le saviez-vous? #1 Nos meilleurs conseils pour performer en course à pied sur le TriDeauville!

Le saviez-vous? #1

Plus que quelques semaines vous séparent désormais du Triathlon International de Deauville – Hoka One One et vous êtes pour certains déjà en phase de préparation pour réussir votre distance.

En partenariat avec Harmonie Mutuelle, nous vous donnons aujourd’hui des conseils sur la course à pied. Cet effort, qui arrive en dernier après la natation et le vélo, est parfois un calvaire pour les triathlètes qui peinent à terminer leur course. Nous allons donc vous donner plusieurs précautions à prendre pour faire en sorte que votre épreuve soit un plaisir du début jusqu’à la fin de la compétition.

De l’entrainement !

Cela paraît évident et pourtant la course à pied n’est pas toujours préparée autant que le reste. Les épreuves d’un triathlon sont toutes très exigeantes et nécessitent un entrainement pour y répondre, que ce soit sur le découverte comme pour le longue distance. Votre entrainement running devra être :

  • Progressif et adapté à la distance : Le meilleur moyen de se blesser est de vouloir en faire trop dès le début. Vous devez habituer votre corps à l’effort et cela ne se fait pas en un claquement de doigts !

  • Varié : Vos séances running doivent être variées afin de vous permettre de progresser au maximum. Il faudra que votre plan d’entrainement vous fasse à la fois varier les durées, les allures et les types d’efforts.

Travailler sa technique de course :

Avoir une foulée efficace c’est une des clés de la progression en course à pied. Pour la rendre efficace, il faut la travailler pour la transformer car peu d’entre nous ont naturellement une foulée efficace.

La foulée du coureur est caractérisée par différentes phases : une phase de compression lorsque notre pied touche le sol, suivi d’une phase de propulsion lorsqu’il le quitte. Tout se joue entre ces deux phases. Avoir une foulée efficace, c’est réussir à utiliser au maximum l’effet ressort qui va se produire lors du contact entre votre pied et le sol.

Nous vous conseillons de faire plusieurs exercices en portant une attention particulière à la pose de votre pied quand vous courez et de réaliser aussi des exercices de gammes (montées de genoux/ foulées bondissantes, courses jambes tendues, etc.)

Savoir gérer son effort :

Vous l’avez bien compris, gérer son effort est primordial dans un triathlon, et c’est aussi le cas pour la course à pied en elle-même. Vous aurez déjà bien puisé dans vos ressources au moment de descendre du vélo. Faites donc en sorte de ne pas partir trop vite en natation comme en cyclisme pour éviter d’être trop fatigué avant même de commencer le running.

Au fil des séances de préparation qui vous mènera au jour J, vous apprendrez à mieux vous connaître. Que ce soit durant des séances longues d’endurance ou des séances courtes de fractionné, vous apprendrez à vous jauger. Il ne faut jamais s’effondrer avant la fin d’une séance en raison d’une intensité mal maîtrisée, et si c’est le cas, il convient évidemment d’en tirer les enseignements pour éviter une telle mésaventure le jour J

Avoir des chaussures adaptées :

Vous devez investir dans de vraies chaussures de running et dans lesquelles vous vous sentirez bien. Elles doivent être confortables et posséder un bon amorti, cela vous aidera pour le début de la partie running car vous risquez d’avoir les jambes lourdes après le vélo.

Pour plus d’informations, vous pouvez retrouver Harmonie Mutuelle sur leur site internet et sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter et Instagram

Vous hésitez dans le choix de vos chaussures ? Retrouvez notre test des nouvelles Clayton 2 d’Hoka One One.