10 Novembre 2016By VincentEntrainement

Rejoins un Club ! TU VIENS DE TE RENDRE COMPTE QUE LE TRIATHLON ÇA NE S'IMPROVISE PAS, REJOINS UN CLUB !

Rejoins un Club !

Tu es sûrement déjà inscrit, si tu y réflechis, cet article est aussi pour toi. Tu viens de te rendre compte que tu t’es mis dans une galère et que le triathlon en fait, ça ne s’improvise pas. La dernière fois que tu as nagé c’était pour ton brevet de 1 000m; le vélo, c’est pratique pendant les vacances; la course à pied, pourquoi pas après les fêtes pour perdre du poids. Bref, tu t’inquiètes un peu. Heureusement, le triathlon de Deauville te propose de rejoindre un club pour augmenter tes chances de réussite.

1/ Tu habites la région Parisienne

sbe-triathlon-j2-3157-1024x683

Aucun souci, l’Île de France compte de très nombreux clubs très bien structurés : Stade Français, Boulogne-Billancourt, Poissy, etc… la liste complète ici

A quoi cela sert de rejoindre un club en région Parisienne ? Tout d’abord, les clubs vont te permettre d’avoir accès à des séances encadrées, à des coachs mettant en place des plans d’entrainement selon les objectifs.

Un plus indéniable, les clubs possèdent des créneaux pour les piscines ou dans les stades d’athlétisme comme nous le précise Julien Hamon président du club parisien Levallois Triathlon « Nous nous entraînons principalement en piscine à raison de 4 fois par semaine et sur piste 1 fois par semaine » Cela permet de s’entrainer dans des conditions idéales et à des horaires fixes ce qui peut vous faciliter votre organisation, surtout en région Parisienne.

De plus, de nombreux clubs mettent en place des stages de découverte ou de perfectionnement pour changer de rythme d’entrainement et d’environnement. « On peut se retrouver par exemple 2 fois par an un stage en piscine pour travailler le volume et se mettre en condition de course ainsi qu’un stage au printemps en bord de mer pour goûter les sensations de la nage en mer. » nous précise Julien Hamon. Voici déjà une bonne raison de s’engager : ne plus paniquer devant la Manche.

2/ Tu habites en Normandie

adr_3534-1024x684

Très bon choix, on te félicite ! La région a également de nombreux clubs comme le Caen Triathlon, les lions de Vernon, Cherbourg Triathlon, etc… voici la liste complète ici 

L’un des principaux club de la région est celui de Deauville-Trouville, qui en marge du TriDeauville développe son aura et ses licenciés « nous accueillons tout le monde même si nous privilégions les licenciés habitant dans un rayon de 20km de Deauville » précise Laurence Osmont. Outre la proximité du club vis à vis des parcours du Trideauville (évidemment), le club dispose d’infrastructures de qualité avec un stade et 2 piscines : à Deauville et Trouville.

Des regroupements sont organisés le week-end pour repérer le parcours du Trideauville notamment sur la partie vélo. Et dès le mois de mai, des sorties en mer sont encadrées pour goûter aux joies de la nage en eau libre.

Le club mise beaucoup sur l’école de triathlon qui a ouvert il y a maintenant deux ans. Le staff de club s’est élargi avec un MNS pour la natation et des BF5 qui préparent les séances. Elle accueille des enfants de 10-11 ans en moyenne et les forment à l’enchaînement des 3 disciplines de 2 à 4 fois par semaine.

3/ Tu habites partout ailleurs

Bien évidemment, il y a des clubs partout en France. Mais si tu te trouves loin d’un club, tu peux toujours t’inscrire auprès de la Wild Team Triathlon.

La Wild Team Triathlon c’est la solution à distance, « s’entraîner en s’amusant, créer une émulsion de groupe positive et s’adapter aux triathlètes de tout niveau ». Ils forment une communauté de triathlètes sympathiques et motivés et propose un système d’échange, de conseil, de coaching personnalisé avec des entraînements on et offline.

Dans tous les cas de figure, sachez que la pratique en club vous « permettra de mieux évaluer vos possibilités et donc de choisir une distance appropriée » comme le note Laurence Osmont qui rajoute  « il est important de pouvoir s’initier à la pratique notamment pour connaitre les règles, l’arbitrage en compétition afin de ne pas être déstabiliser pendant son effort »

Et puis faire partie d’un club, c’est un encadrement, des entrainements spécifiques mais c’est avant tout un état d’esprit. « C‘est s’apporter mutuellement, s’entraider à l’entrainement comme dans la vie. Le triathlon est un sport individuel que nous pratiquons en club, donc en groupe. Nous sommes donc toujours présents les uns pour les autres et nos encouragements sont aussi soutenus pour les 1ers que les derniers. Notre cohésion est notre force » comme le conclut Julien Hamon.

Pour retrouvez les clubs interrogés :
Club du Levallois Triathlon
Club du Deauville-Trouville Triathlon
Wild Team Triathlon

PS : si tu réfléchis encore, souviens-toi qu’avec ta licence, tu pourras dire au revoir aux licences journées. Il suffit de faire quelques triathlons à l’année pour rentabiliser ta licence 😉

Photos : Christophe Guiard, Sandrine Boyer-Engel